à partir de
390 €
  • Introduction
  • Programme
  • Périodes & budget
  • Infos pratiques
Demander un devis

Le Caire, la mégalopole aux mille visages. Laissez-vous charmer par ses multiples identités et ses contrastes saisissants... Des pyramides de Gizeh au prestigieux Musée égyptien... De la mosquée Mohamed Ali, fondée par ce roi turque lors de l'empire Ottoman dans le quartier islamique à l'église suspendue de la Sainte-Marie... Sans oublier une balade dans les souks de Khan El Khalili... Découvrez cette ville riche d'histoire et de culture sur deux jours pleins avec un guide égyptologue francophone.

Points forts
  • Découverte des principaux sites historiques du Caire
  • Les Pyramides de Guizéh
  • Les promenades nocturnes dans les ruelles animées et colorées
  • Les balades dans les quartiers copte et islamique
En résumé
Région
Egypte
Durée
3 jours
Code
PECAIEXT
Niveau
1/5
Confort
5/5
Partager ce voyage

Programme du jour

  • Jour 1
  • Jour 2
  • Jour 3
  • Jour 1
    Le Caire - pyramides et musée
    Accueil par votre guide à l'aéroport ou à la gare si vous arrivez par le train. Journée consacrée au Caire pharaonique. Dans un premier temps, découverte des célèbres pyramides de Guizéh et du Sphinx. Après le déjeuner, nous nous plongeons au cœur du musée du Caire, témoin intemporel des richesses de l'ancienne Egypte. Dîner dans les quartiers commerciaux animés de la ville.
  • Jour 2
    Le Caire islamique et copte
    Nous commençons par le vieux Caire islamique avec la visite de la Mosquée Mohamed Ali, fondée par ce roi turque lors de l'empire Ottoman. Ensuite, nous visitons la Mosquée du Sultan Hassan avant de se balader dans le quartier islamique. Après le déjeuner, nous gagnons le quartier copte du Caire : découverte de l'église suspendue de la Sainte-Marie, surnommée ainsi car elle est construite au-dessus des troncs de palmiers qui la soutiennent comme des pilotis. Balade et dîner dans les souks de Khan El Khalili.
  • Jour 3
    Dispersion
    Dispersion après le petit-déjeuner. N'hésitez pas à nous faire part de vos souhaits pour prolonger ce voyage, ou pour vous réserver un vol retour.

Périodes & budget

Cette expérience propose des dates et tarifs personnalisés. Vous pouvez vous y aventurer durant les mois suivants :
  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
Cette expérience est disponible à partir de 390€
Je demande un devis

Infos pratiques

  • Détails du voyage
  • équipement
  • Formalité et santé
  • Pays et climat
  • Encadrement

    Altaï Egypt est membre du groupe Altaï, réseau d'agences locales nature et aventure implanté dans 30 pays. Installée à Louxor depuis de nombreuses années, notre agence Altaï Egypt vous garantit une expérience de voyage actif réussie, grâce à nos guides et à nos infrastructures logistiques.
    Pendant votre voyage, vous êtes accompagné par nos guides d'aventure Altaï, francophones, mobilisés à 100% pour vous faire découvrir des endroits insolites en pleine nature.
    Nos guides, tous diplômés d'état (études universitaires - diplôme en égyptologie), suivent des formations continues Altaï pour être toujours au niveau de votre exigence. Nous les avons choisi pour leurs connaissances culturelles et générales sur l'Egypte ainsi que pour leur passion et leur envie de vous guider.
    A votre arrivée, vous serez accueillis par votre accompagnateur francophone ou par un agent local anglophone.

    Alimentation

    Repas

    Parce que l'alimentation est aussi le plaisir du voyageur, nous portons une attention particulière au contenu des repas et à leur préparation. Élaborés en fonction des besoins énergétiques de la journée, les repas sont variés et copieux. Petit déjeuner complet, pique-nique le midi, avec salade composée et assortiments de mezzés, repas chaud, complet et cuisiné le soir. Des fruits secs sont prévus lors des randonnées pour les petits creux, sans oublier le thé qui ponctue régulièrement et agréablement la journée.
    N'hésitez pas à apporter avec vous des spécialités de votre région, elles sont toujours appréciées !

    Eau

    Durant votre séjour les boissons, y compris l’eau minérale, sont votre charge. Vous pouvez remplir vos gourdes d’eau dans les villages, les sources, les hôtels, mais il est indispensable de la traiter avec des pastilles purifiantes (de micropur ou d’hydrochlonazone). Evitez autant que possible l’achat de bouteilles en plastique qu’il faut ensuite recycler. Si vous devez acheter de l’eau en bouteille, nous vous conseillons d’acheter des bouteilles de grande contenance et (5 litres par ex) et remplir vos gourdes au fur et à mesure. Si vous souhaitez acheter des bouteilles, vous pouvez en avertir votre guide en début de circuit afin de prévoir une halte à cet effet.

    Hébergement

    HÔTEL :

    Hôtels de bon standing, sélectionnés pour leurs services. Il faut néanmoins noter que dans la mégapole du Caire (bientôt 20 millions d'habitants...), il est quasiment impossible de trouver un établissement " calme " : prenez vos boules Quiés !

    Budget et change

    L'unité monétaire est la Livre Égyptienne (EGP) - guinay en arab - qui est divisée en 100 piastres (Pt). L'EURO est globalement accepté partout. Ne changez pas plus de 200 EUR, car vous pouvez changer partout dans les villes, même le vendredi. Les cartes de crédit sont acceptées dans les banques et beaucoup de boutiques au Caire, à Assouan et à Louxor, où vous trouverez également de nombreux distributeurs de billets.
    Pour connaitre le taux de change en temps réel, nous vous conseillons de vous rendre sur le site www.xe.com.

    Pourboire

    Le "bakchich" est une institution nationale relevant davantage d'un geste de sympathie que d'une aumône. Néanmoins certains d'entre eux sont devenus presque "institutionnels" et sont considérés comme quasi obligatoires. Pour votre confort, et parce qu'il est particulièrement désagréable de devoir mettre la "main à la poche" tous les jours pour "remercier" grooms, chauffeurs, guides de sites ou serveurs de restaurants, Altaï a choisi de vous signaler le coût de ces prestations pour plus de transparence et de l'ajouter au prix du voyage, vous dégageant ainsi de cette corvée. 
    Seuls les pourboires en fin de voyage à votre guide accompagnateur restent à votre discrétion.
  • Equipement

    Voici l'équipement indispensable à votre séjour aux Açores. Nous vous donnons quelques exemples concrets, issus de la gamme trekking de notre partenaire Forclaz.
    • 1 chapeau
    • 1 paire de lunettes de soleil
    • 1 bonnet et des gants pour le soir aux mois de décembre et janvier.
    • Chemises manches longues ou tee shirts en coton
    • 2 pulls over : 1 léger + 1 très chaud
    • Des sous-vêtements et t-shirt respirants pour les conditions chaudes (type Dry Fast) en octobre/ novembre et mars/ avril
    • Des sous vêtements pour les conditions froides en décembre/janvier/février : par exemple un tee-shirt en laine mérino, modèle femme ou homme.
    • Des chemises amples
    • 1 short long : par exemple le short Travel 100, modèle femme ou homme.
    • Pantalons confortables et longs, training selon les goûts de chacun (éviter les jeans qui cisaillent l'aine en position assise), à séchage rapide.
    • Un collant pour les nuits froides en décembre/janvier/février dans le désert
    • Un maillot de bain peut-être utile
    • 1 paire de chaussures de marche légères et solides. Les chaussures doivent avoir été déjà portées ! 
    • Chaussettes laine, synthétique ou coton.
    • 1 paire de baskets, sandales ou espadrilles pour le soir. Pour la balade, alternance de sol de sable et roche sur les chemins, le marcheur peut se contenter de chaussures petites et moyennes randonnées, légères et respirantes, semelle adhérente, avec une tige moyenne ou montante pour une meilleure tenue du pied. Par exemple les chaussures FH500, modèle femme ou homme.
  • Passeport

    Oui, valable 8 mois au moment de votre arrivée en Egypte.
    En plus de votre passeport ou de votre CNI, nous vous conseillons de voyager avec une photocopie en permanence sur vous (la double page où figure la photo), qui vous dépannera en cas de perte ou de vol de l'original.
    IMPORTANT : cette même photocopie nous est nécessaire dès votre inscription, afin d'établir la liste des coordonnées passeports pour les autorités du pays. Vous pouvez nous l'envoyer par mail, ou en insérer un scan (en format PDF uniquement) dans votre espace client, dans la rubrique [consulter mon dossier voyage > Participants > détail de vos coordonnées].
    A partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :
    - Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
    - Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
    - Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.
    NB : cette autorisation peut être requise par certains pays lorsque l'enfant mineur voyage avec un seul de ses parents (par exemple : Algérie, Maroc, Suisse : à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr
    Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

    Visa

    Oui. Il s'agit d'un visa individuel obligatoire. Son coût est de 25 EUR environ.
    - Visa classique à l'arrivée
    Vous pouvez obtenir votre visa surplace en arrivant à l'aéroport et en l'achetant dans les banques avant la douane au Caire et à Louxor, il suffit de vous munir d'un passeport valide 6 mois après la date du retour de votre voyage. Une CNI est acceptée également à l'arrivée en présence d'une photo d'identité à fond clair. Le paiement est en euros ou dollars en liquide.
    - Visa classique avant le départ :
    En se déplaçant et faisant une demande auprès du consulat égyptien à Paris ou Marseille avec un passeport valide six mois après la date de votre retour de voyage. Vous recevez le visa sous 3 jours ouvrés.
    - Visa électronique :
    Depuis le 1er janvier 2018, les ressortissants français peuvent obtenir un visa électronique touristique de 30 jours de séjour et valable 90 jours au moment de son obtention. Pour faire la demande de ce visa électronique, allez sur internet avant le départ sur le site : www.visa2egypt.gov.eg
    C'est le site officiel du gouvernement égyptien, c'est un site francophone et le paiement par carte bancaire est sécurisé. cliquez sur l'onglet : " demander l'eVisa pour l'Egypte " et créez un compte avec une adresse mail et un mot de passe, puis remplissez le formulaire.
    ATTENTION :
    - Avant de commencer à remplir le formulaire, prévoyez un scan de bonne qualité et en couleur de votre passeport et de votre photo d'identité en en format JPG ou PDF.
    - Il faut bien respecter les champs demandés dans le formulaire car ce site ne rembourse pas les frais de visa en cas de deuxième refus de votre demande.
    - Il existe sur internet plusieurs sites d'agent de visa qui proposent le visa pour l'Egypte, vérifiez donc le site sur le quel vous êtes car les coûts risquent d'être plus cher.
    Quelques renseignements pour remplir le formulaire :
    - Type de visa : individuel (et non famille) car le type famille s'agit uniquement de plusieurs personnes qui sont sur le même passeport.
    - But du voyage : Tourisme
    - Nom et adresse de votre Hôte :
    - Hôtel Pharaohs (si votre arrivée est au Caire) - adresse : 12 Lotfy Hassouna, Ad Doqi A, Ad Doqi, Giza - tél : +202 27359595 - mail : info@pharaohs-hotel.com
    - Hôtel Shéhérazade (Si votre arrivée est à Louxor) - adresse : Geziret El Bairat, West Bank, Louxor - tél : +20 122 464 40 47 - mail : contact@hotelsheherazade.com
    Vous recevez le visa par mail sous 7 jours. N'hésitez pas à nous contacter avant si vous avez des questions. Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès des consulats dans le mois précédent votre départ.

    Carte d'identité

    Si vous n'avez pas de passeport, la nouvelle CNI sécurisée est acceptée pour rentrer en Egypte : vous devez alors la présenter à l'aéroport d'arrivée avec deux photos d'identité pour l'obtention de votre visa et garder précieusement ce visa pour la sortie du territoire. Si vous passez par le site internet pour l’obtention un visa électronique il faut obligatoirement avoir un passeport.

    Vaccins

    Non

    Santé

    Même si aucun vaccin n'est obligatoire, assurez-vous que vous êtes à jour des principaux vaccins : diphtérie, tétanos, polio. Nous conseillons également le vaccin contre les hépatites A et B. Les recommandations générales d'hygiène en voyage qui visent à se protéger des infections microbiennes consistent à éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ; se laver les mains à l'eau et au savon ou un soluté hydro-alcoolique.
  • Météo

    Le climat égyptien se résume en deux mots : chaud et sec. Mis à part les mois de janvier, février et mars, parfois assez froids dans le nord, les températures moyennes avoisinent 20°C sur la côte méditerranéenne (maximales 31°C) et 28°C à Assouan (maximales 50°C !). Dans le désert, les extrêmes sont de rigueur – incandescent le jour, glacial la nuit. Alexandrie est la ville égyptienne qui reçoit le plus de précipitations – environ 19 cm par an –, tandis qu'Assouan ne reçoit qu'environ 10 mm tous les cinq ans. En mars-avril, le khamsin – un vent sec, chaud et très poussiéreux – souffle depuis le désert Occidental (Libyque) à la vitesse de 150 km/h : le ciel prend alors une teinte orange foncé et l'air se charge de poussière et rend toute sortie épuisante.
    COUTUMES :
    La société égyptienne n'est pas simple à définir. Elle est empreinte, d'un côté, d'un grand conservatisme, renforcé par la pauvreté, que symbolisent la nourriture traditionnelle (foul, ta'amiyya et légumes), les longs abeyyas noirs des femmes et les galabiyyas des hommes, le mariage entre cousins, un unique voyage dans la très lointaine Alexandrie et l'omniprésente "volonté de Dieu" ; de l'autre, d'un modernisme incarné par l'Occident en général et les Etats-Unis en particulier. Ces valeurs sont très minoritaires, mais le groupe social qui les incarne exerce une grande influence sur le reste de la société de par sa fortune et son statut. La grande majorité de la population égyptienne se situe entre ces deux extrêmes. LANGUE : L'arabe égyptien (ECA), surtout la langue de la rue, n'a presque rien à voir avec l'arabe classique. L'arabe parlé par un égyptien éduqué, même si sa prononciation est différente, se rapproche en revanche beaucoup plus de celui de ses voisins : un Jordanien ou un Irakien cultivé pourra discuter avec lui politique ou littérature, mais acheter du pain dans une boulangerie égyptienne sera pour ces derniers un vrai casse-tête. Deux sons posent généralement problème aux non-Arabes : la lettre : 'ayn, presque semblable à un son d'étranglement, et l'arrêt glottal.
    ARTS :
    La culture musicale est omniprésente en Egypte. La musique classique a connu son apogée dans les années 1940 et 1950, incarnation du nationalisme qui fit alors du Caire le cœur du monde arabe. Emblème et star, Oum Khalsoum, dont les chansons d'amour et les qasa'id (longs poèmes) exprimaient au mieux l'identité collective. La musique populaire a connu un renouveau dans les années 70 avec Ahmed Adawayya, qui a lancé un style de musique appelé al-jeel (la génération). Autre héritage d'Adawayya, le shaabi, beaucoup plus cru et provocant, est considéré comme le véritable vecteur de la classe populaire égyptienne. La danse, institutionnalisée au Moyen Age sous la forme des ghawazee, assez semblables à nos troubadours, changea de nature au XIXe siècle avec l'arrivée des premiers voyageurs : les autorités religieuses, offusquées de voir des musulmanes danser devant des "infidèles", les taxèrent si lourdement qu'elles se prostituèrent pour survivre. La danse du ventre ne regagna un semblant de crédibilité qu'avec l'arrivée du cinéma, mais elle n'est toujours pas "respectable". L'industrie égyptienne du cinéma, autrefois si vivante qu'elle s'exportait dans tous les pays arabes, est actuellement en sommeil, victime d'une lourde imposition et de la censure - avec une exception de taille, Youssef Chahine. Enfin, nul ne revient d'Egypte sans évoquer l'architecture : depuis 5 000 ans, les temples et les tombeaux, les pyramides, les mastaba, les colonnes, les statues de dieux et de déesses fascinent et émerveillent.
    GASTRONOMIE :
    On trouve facilement de bons restaurants. C'est le cas du côté d'Alexandrie, qui regorge d'établissements où l'on mange du poisson de la mer Rouge. Le pigeon et l'agneau sont souvent délicieux et les pâtisseries savoureuses. Les mets les plus courants sont le foul, une purée de fèves habituellement servie dans un morceau de shami (pain semblable à de la pitta) et la ta'amiya, connue dans d'autres pays moyen-orientaux sous le nom de falafel, sandwich composé d'une purée de pois chiches, d'épices, de salade et de tahina, pâte à base de crème de sésame. Vous trouverez aussi couramment des kushari, plats de nouilles, riz, lentilles noires, oignons frits et sauce tomate, et des shwarma, qui sont l'équivalent égyptien du doner kebab. N'oubliez pas non plus de goûter du molokhiyya, plat à base de feuilles du même nom trempées dans du bouillon de volaille, à l'aspect d'algue verte et à la consistance de mucus... Il fut banni par le calife Al-Hakim, au XIe siècle ! Le thé et le café sont servis très forts et sucrés. Le thé (shai) est le plus souvent noir et très chargé en tanin, et le café généralement du café "turc" (ahwa turki). Pour les musulmans les plus stricts, l'alcool est haram (interdit), mais il est toléré (et bu) par la majorité des égyptiens. Vous trouverez donc de la bière, du vin et des alcools locaux (souvent cher, et de piètre qualité pour un étranger).
    RELIGION :
    Environ 90% des Égyptiens se réclament de l'islam, fondé au début du VIIe siècle par Mahomet et introduit en Egypte en 642. La prière représente une partie essentielle de la vie quotidienne du croyant, que le muezzin appelle cinq fois par jour du haut des minarets. L'autorité religieuse suprême est le sheikh d'Al-Azhar, dont le rôle est de définir la ligne officielle de l'islam sur... à peu près tout. Les Coptes forment la principale minorité religieuse. Avant l'arrivée de l'islam, le christianisme était la religion prédominante dans le pays, l'un des premiers à avoir embrassé cette nouvelle foi. Les Coptes, dont le nom est dérivé du mot grec "Aegyptios", sont la résultante d'une scission de l'église orthodoxe d'Orient. Longtemps voués à la vie monastique, ils constituent aujourd'hui une élite cultivée (dont le représentant le plus connu est l'ancien Secrétaire général des Nations unies Boutros Boutros-Ghali) et une minorité économiquement puissante. Les mariages inter-religieux sont prohibés, mais les deux communautés cohabitent de manière assez pacifique.
    - il faut observer le Ramadan chaque année (aucune nourriture ni boisson, ni tabac, ni rapport sexuel avant le coucher du soleil pendant un mois) ;
    - et faire l'aumône aux plus démunis.
    Durant cette période, nos équipes ne se nourrissent et ne peuvent boire qu'à partir de la tombée du jour, ce qui est physiquement difficile, surtout quand il faut marcher sous le soleil toute la journée. Néanmoins ils sont habitués à vivre cette période tout en travaillant, et vous ne sentirez aucune différence quand au service et à la qualité de leurs attentions envers vous. Les restaurants et les magasins sont souvent fermés ou modifient leurs horaires d'ouverture pendant la journée à cette période : en revanche ils ouvrent tous les soirs pour notre plus grand plaisir !

    Electricité

    Le réseau égyptien est entièrement en 220 V. Les prises de courant sont comme en France.

    Heure locale

    L'Egypte ne change plus d'heure en cours de l'année. Nous sommes à la même heure en été et il y a une heure de décalage en hiver. Entre fin septembre et fin avril, quand il est midi à Paris, il est 13 h en Égypte. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site http://24timezones.com/.

    Géographie

    L'Egypte multiplie les extrêmes : pays arabe le plus peuplé, 90% de sa population habite dans une bande de terre fertile qui longe le Nil. Le reste du territoire (90%) est désertique.
    Au sud, le Nil se heurte à une barrière montagneuse à mesure qu'il se dirige vers le nord, le paysage devient de plus en plus plat et désertique.
    A l'est de la vallée se trouve le désert d'Arabie, à l'ouest le désert de Libye, plateau aride ponctué de formations géologiques et d'oasis luxuriantes.
    Au nord du Caire, la vallée se transforme en un vaste delta de 200 km de large, semblable à un grand éventail fertile plongeant dans la Méditerranée.
    A l'est, par delà le canal de Suez, s'étend la péninsule du Sinaï, extension du désert d'Arabie, où le mont Sainte-Catherine culmine à 2 642 m.
    FAUNE ET FLORE:
    Le développement touristique, mal planifié, affecte la côte de la mer Rouge et le Sinaï. Aujourd'hui des efforts sont entrepris pour tenter de mieux contrôler l'urbanisme. Il faut dire que l'environnement est un thème récent dans le pays, tout reste encore à faire. Si l'Egypte est à 94% désertique, elle n'en abrite pas moins divers écosystèmes qui se sont adaptés à des conditions particulièrement hostiles : lotus, papyrus, palmiers, tamaris, acacias, jacarandas, poincianas, mangroves... Côté faune, on dénombre environ 430 espèces d'oiseaux et une centaine de mammifères, au nombre desquels les dromadaires, les ânes et les gazelles... On comptait auparavant une variété extraordinaire de grands mammifères (léopards, oryx, hyènes, lynx du désert...), aujourd'hui anéantis par la chasse. Très à leur aise, en revanche, 34 espèces de serpents, des scorpions et quelques crocodiles du côté d'Assouan.
    On a comparé Le Caire à un "cendrier renversé"... Autant dire que, avec ses 16 millions d'habitants, son million de véhicules, le plus souvent vétustes, mal entretenus et roulant encore au plomb, et ses usines crachotantes, la capitale égyptienne, qui souffre également de surpeuplement, n'est pas de tout repos.

Notre équipe locale

Altaï Egypt
Altaï Egypt est une agence locale francophone spécialiste du voyage nature et aventure à travers l'Egypte. A pied ou au fil de l'eau sur un felouque, découvrez l'Egypte et sa richesse archéologique autrement !
Voir le site d'Altaï Egypt →
Altaï Egypt