Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : tendre

On dit souvent que les voyages forment la jeunesse, pour moi c’est ma jeunesse qui m’a formée aux voyages… merci Papa, merci Maman ! J’ai eu l’énorme chance d’avoir des parents voyageurs, qui m’emmenaient avec eux en camping-car partout en France et à chaque occasion à l’étranger.

En cet été 2011, c’était le grand saut : direction le Canada pour mes 18 ans, et surtout pour leur « voyage de noces » avec 25 ans de retard… Le Canada ils en rêvaient depuis si longtemps, et moi avec ! Alors nous voilà partis, pour 3 semaines de roadtrip à faire le tour du Québec, de Montréal à la Gaspésie, en passant par Québec et Tadoussac. Vaste programme.

298058_2307882905571_2294953_n

Mes activités

300798_2307928786718_6528795_n

Randonnées

En tant qu’amoureux de la nature, quoi de plus « naturel » c’est le cas de le dire, que de passer nos journées dehors au grand air ? Des randonnées en veux-tu en voilà, nous en avons fait tellement : le long des côtes du Saint Laurent, autour du fjord du Saguenay, dans la forêt de Rimouski, jusqu’à Percé et sur l’île de Bonaventure au milieu des Fous de Bassan.

297983_2307944747117_3164162_n

Observation des baleines

LE moment que j’attendais… avec tellement d’impatience. Déjà, voir les baleines et écouter leur souffle au cours des randonnées côtières ne laisse pas indifférent, loin de là : j’ai une véritable fascination pour ces énorme bebêtes, alors autant vous dire que les premières que j’ai vues ont donné lieu à des scènes casi-hystériques ! Arrivés aux Escoumins dans notre périple, l’arrêt était donc obligatoire pour aller les voir de plus près.

On nous équipe avec d’énormes manteaux, qui pèsent une tonne et m’arrivent aux genoux : peu importe, je suis surexcitée à l’idée d’embarquer sur ce petit zodiac. On nous explique que l’espérance de vie dans le Saint Laurent est d’environ 4 minutes aux vues des températures de l’eau, c’est parfait moi qui souhaitais prendre un bain… Hop, nous voilà donc partis sur notre petite zodiac de 8 personnes : un choix de notre part pour éviter les gros bateaux touristiques.

La sortie fut fabuleuse : je me rappelle avoir pleuré tout du long tellement l’émotion était grande ! Les rorquals et baleines à bosses nous régalent de leur présence, on est en état d’alerte permanent dans l’espoir de les voir surgir, et les oreilles aux aguets pour entendre leurs respirations. Un rorqual nous fait même la surprise de débarquer à 1m du bateau, tout le monde retient sa respiration… c’est que, lorsque l’on voit le dos hors de l’eau, la queue est en dessous de nous !!

 

 

Mes coups de coeur

228993_2307952907321_6295631_n

Sauvage, héritage, culture

  • Visiter la réserve indienne des Mic-Mac en Gaspésie pour découvrir leur manière de vivre
Je rejoins la communauté des #Altaitravellers