Kimberlay
Voir son profil
Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : Sereine

Je suis partie en Islande pour vivre de mes propres yeux le soleil de minuit et les journées à rallonge. Il faut dire que je n’ai pas été déçue car en 5 jours, je n’ai eu que 30 minutes de nuit. C’est une destination que je conseille à tous les amoureux des grands espaces et de la nature. Le climat est plutôt doux pour y aller faire un petit trip avec sa tente et sa voiture. C’est une zone merveilleuse à découvrir avec ses cascades, ses chemins de randonnée et son volcan : Eyjafjallajökull.

Si vous aimez la géologie, vous serez d’autant plus servis ! Vous retrouverez tous les sortes de terrain possible : sable, terre, glace ou encore lave. 

J’ai hâte de découvrir cette Île si sauvage et si belle. Je me demande si c’est bien vrai ou si la magie d’internet fait que les photos sont retouchées. Vous verrez qu’en réalité ce n’est absolument pas du photoshop 😉

Après la ville, j’ai loué un 4×4 pour partir en toute autonomie et me promener à ma guise.

IMG_20180711_222935_092

Mon itinéraire

Mon programme jour par jour

Jour 1 et 5 : Reykjavík

On arrive à la ville de Reykjavík, capitale de l’Islande, ou autrement dit « Baie-des-Fumées ». C’est une jolie ville qui abrite presque 50 % de la population totale de l’Île. Elle n’a rien de transcendant de prime abord mais n’hésitez pas à flâner dans les rues. Si vous avez peu de temps, une ou deux journées suffisent à faire le tour de la capitale. 

 La ville est très simple pour s’orienter. Quelques points de chute intéressants : 

  • Hallgrimskirkja : la plus grande cathédrale d’Islande, haute de 75m.
  • Le Harpa : une salle de concert magnifique, située au bord de l’eau et très jeune puisqu’elle a été construite en 2011. 
  • The Sun Voyager : une magnifique sculpture Art Moderne, qui représente le monde maritime 

Et enfin le Blue Lagoon : iconique pour les touristes, c’est un endroit qui donne envie de rester dans l’eau pendant des heures. Je l’ai fait à la fin de mon périple et c’est plutôt une sage décision. L’eau très chaude permet de détendre les muscles et de reprendre l’avion le lendemain relaxé. 

Jour 2 : Le Golden Circle 

Première grosse étape de mon voyage : 

Je retiendrais à coup sûr le Pingvellir National Park, la Zone géothermique de Geysir et la Cascade de Gullfoss. Endroits tous différents, mais tellement impressionnants. C’est une véritable balade de santé qui m’a été offerte. J’y suis allée pour ressentir ce moment de sérénité qui anime souvent les trekkers. A ma grande chance, j’ai pu le ressentir. Je crois que c’est l’un des voyages qui m’a permis de faire le plus le point sur ma vie et qui m’a permis de prendre un recul fou. C’est vrai, quoi de mieux, que la nature et soi-même ? 

Jour 3 : Skogafoss Waterfall

C’est une cascade située sur la rivière Skógá, dans le petit village de Skógar, dans le sud de l’Islande. La rivière Skógá se jette de ses falaises et tombe de 62 mètres en formant une chute d’une largeur de quelques 25 mètres. La chute est l’une des plus célèbres et des plus visitées du pays.

Jour 4 : Le Parc National de Skaftafell

Skaftafell est une zone sauvage située dans le parc national du Vatnajökull en Islande. Parmi ses énormes glaciers se trouvent le Skaftafellsjökull et le Svínafellsjökull. Les chemins qui parcourent cette zone ne sont pas toujours très simples mais avec de bonnes chaussures, ça se fait très facilement. Pensez à bien vous hydrater 😉 

Mes activités

IMG_20180718_192001_750

Balade sur un cheval

J’ai pu faire du cheval près de Skalholt. C’est plutôt simple pour réserver. Il y a deux ranchs et il suffit d’un petit coup de téléphone pour réserver son créneau. Les personnes qui nous ont accueilli étaient adorables. Quelques explications pour bien guider le cheval et nous voilà parties.

Cela change de perspectives. Leurs chevaux sont petits et trapus avec une véritable force pour les montées. C’est assez incroyable comme sensation. Nous avons pu parcourir les étendus islandaises emplies du flore verdoyante. Un moment exceptionnel ! 

 

islande

Randonnée en nature sauvage

La randonnée est très facile et les parcours sont multiples. Si vous aimez marcher au calme, vous allez adorer. Peu de dénivelé mais des magnifiques à couper le souffle. L’avantage de la période de juin, c’est qu’il n’y a jamais de nuit.

C’est au départ déroutant, mais cela permet de faire de longues randonnées sans être impacté par la nuit. 

Mes tips

On a longé la longue route en voiture en croisant en tout et pour tout… 2 stations essence. Alors soyez bien vigilants quand vous partez de la Capitale : faites le plein ! On a parcouru presque 1300 km et cela se fait plutôt bien. Il n’y a qu’une route donc vous ne risquez pas de vous tromper.

Si je devais résumer mon voyage, je dirais que pendant mon trajet, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des personnes formidables, de prendre des gens en stop pour discuter avec eux. Parfois, j’ai fait des randonnées à plusieurs. Je vous conseille de tester ! Le pays est l’un des plus sûrs au monde et il fait du bien de rencontrer de nouvelles têtes. 

route
Le voyage est un retour vers l'essentiel - Proverbe Tibétain

Qui m'aime me suive !

@kimouchequi

L'agence locale

Altaï Iceland

C'est depuis la capitale Reykjavik que Judith concocte des voyages en Islande sur-mesure grâce à une logistique minutieuse : une armada de Defender prêts à affronter les routes les plus sauvages d'Islande, des tentes et tout le matériel de campement pour une autonomie complète lors des bivouacs.
Voir le site de l'agence
Altaï Iceland

Pas de commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire et interagir avec les autres Altai travellers

Je rejoins la communauté des #Altaitravellers