Partager

Pourquoi ce spot ?

Parfaitement bien

Envie de vivre une expérience au cœur de la vie sauvage au Spitzberg, dans un milieu polaire ou l’homme est dépendant de la nature.

Envie d’arpenter ces paysages sans laisser de trace, le kayak de mer est un moyen de déplacement traditionnel inuit qui ne laisse aucun impact sur le milieu, aucun bruit, aucune trace. On a un sentiment de tranquillité et d’être quasi invisible aux yeux des animaux sauvages.

Ce voyage est un retour à l’essentiel, aucune pollution extérieure, la sensation d’être pleinement dans l’instant présent au milieu de grands espaces vierges de toutes traces humaines.

kayak-mer-icebergs-spitzberg

Mes coups de coeur

camp-tentes-arctique-spitzberg

Beau, nature, sportif

  • L'itinérance : ça donne un côté expédition au voyage. Le fait de se déplacer, de changer de camp tous les jours. ça apporte une autre dimension au voyage où tu sors vraiment de tes habitudes. Tu pars avec un sac de seulement 20 litres, pas plus, pour que tout rentre dans les kayaks. ça demande de faire le tri et de prendre l’essentiel.
  • Le montage du camp : quand tu montes le camp, tu recrées une petite vie. Tu penses à une nouvelle disposition des tentes en fonction du terrain, de l'ours polaire, tu réfléchis à l'endroit où tu vas placer la tente mess (tente principale), les toilettes... tu te recrées des réflexes. Tu pars de rien et tu crées un petit monde, des points de repères. Tu dois aussi chercher où se trouve l'eau potable, vérifier les marées... Chaque camp entraîne une nouvelle exploration.
  • La faune sauvage : le Spitzberg est un désert arctique. Les animaux sont donc assez visibles même de loin. De plus comme ils ne sont pas chassés, ils sont curieux et s'approchent facilement. Ils viennent voir ce qu’il se passe. Du coup on sens que l'on n’est pas intrusif. On attise leur curiosité mais ils ne se sentent pas menacés. Le rapport avec la faune est donc assez particulier, privilégié.
Mes tips

  • Dormir avec ses vêtements humides de la journée, car la chaleur du corps permet de les sécher plus vite que si on les étend dehors à 5°C avec l’humidité ambiante.
  • Ne pas laisser le froid s’installer. Ne pas attendre d’avoir froid pour se couvrir et ne pas hésiter à se découvrir quand on est en activité.
  • Préparer ses chaussures quand on va se coucher, prêt à sortir de sa tente. On ne sait jamais qui peut venir te réveiller dans la nuit !
  • Demandez à votre guide de vous apprendre la technique du pingouin pour se réchauffer les mains 😉

kayak-mer-pole-nord
La flemme, c’est la mort. Aurélie Perveaux, voyageuse 66°Nord

Qui m'aime me suive !

@ludovivares
Je rejoins la communauté des #Altaitravellers