Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : humble

Tortuguero, c’est la légende d’un minuscule village caché entre une jungle luxuriante et une mer turbulente. La réputation de sa biodiversité rivalise avec celle du parc national de Corcovado… bref, c’est une aventure incontournable à vivre au Costa Rica. Une forêt comme celle de Tortuguero a le don de nous remettre à notre place : ici, on prend conscience de notre caractère éphémère, et du fait que nous faisons partie d’un tout qui semble, lui, immortel.

16 Tortuguero (8)

Mon itinéraire

Mon programme jour par jour

Tortuguero est accessible depuis San José en avionnette, mais nous préférons conduire jusqu’à un des débarcadères rustiques au nord de la côte Caraïbes : nous pouvons y garer la voiture et prendre le « bateau publique » avec juste le nécessaire pour bagage. Le chemin est caillouteux et pas très confortable sur les derniers kilomètres. Le trajet de 1h30 en bateau est une parfaite introduction à l’expérience qui nous attend.

Nous arrivons dans le minuscule village de Tortuguero, sur la plage du village. Notre guide local, Adolfo que nous appelons tous « Colochos » nous reçoit et nous accompagne jusqu’au petit hôtel qu’il a choisi pour nous pour 2 nuits. C’est parfait : en bordure du village, sur la plage, petit, coloré et avec d’excellents cuisiniers ; nous sommes à 10 minutes à pied de l’entrée du sentier du parc national.

Tortuguero a un climat très particulier, qui change très vite de la pluie torrentielle à un soleil ardent ; les sols s’inondent et 2h plus tard toute l’eau est absorbée. C’est à prendre en compte lorsqu’on vient visiter Tortuguero, car cela rythme notre journée et nos activités.

Colochos se rend de bon matin sur la plage pour observer l’horizon : il nous confirme que nous devons nous préparer pour le canoë ; mais avant nous prenons une grande tasse de café et un petit paquet de gâteau. Nous achetons les entrées sur place, au parc national Tortuguero et nous embarquons dans un canoë à rames de 6 places, souvent loué à un pêcheur du village. Contrairement à la plupart des visiteurs, notre embarcation nous permet de rentrer dans les recoins du parc et d’approcher silencieusement les animaux. La végétation est tellement dense que, bien que nous ayons vu énormément d’animaux, ce n’est qu’une toute petite partie des trésors que recèle le parc…parmi les plus célèbres : les tortues géantes, le jaguar et le tapir. Au plus chaud de la journée, nous sommes de retour au village pour le petit-déjeuner et un peu de « shopping ».

L’après-midi, après un délicieux repos et une bonne petite sieste en dessert, Colochos est de retour. Il nous emmène sur le sentier : celui-ci n’est pas très long mais nous avons vu plein de choses, en autres des empreintes de jaguar, plusieurs sortes de singes et, sur la plage, les nids de tortue avec les coquilles vides.

Après le dîner, nous partons pour une aventure nocturne sur la plage ; nous allons observer la ponte des tortues Luth ; l’activité est très dirigée afin de ne pas les déranger. Notre groupe d’observation sillonne la plage en silence, en file indienne, avec pour seule lumière la lune et la lampe frontale du guide. Nous marchons pendant 2h ainsi, sous la pluie et dans le froid, en train de nous demander pourquoi nous n’étions pas sous nos couvertures quand de la mer émerge une masse noire, énorme. La tortue se déplace lourdement sur la plage ; hors de l’eau, elle souffle et peine, mais s’efforce pour mettre son nid hors d’atteinte de cette mer déchaînée. La tortue creuse son nid avec une force surprenante et laisse tomber par chapelet une centaine d’œufs. Nous vivons le moment avec cette mère dédiée qui une fois terminé, repartira par le même chemin sans jamais se retourner.

Le lendemain matin, comme nous n’étions pas pressés par le temps, Colochos et le cuisinier de l’hôtel nous propose un petit atelier de cuisine caribéenne. Nous prenons une confiture de mangue et des beignets traditionnels pour le petit-déjeuner : il fait beau et nous sommes installés sur la plage.

Mes coups de coeur

16 Tortuguero (3)

Au naturel / Chaleureux / luxuriant

  • Je crois que mon premier bon point pour le Costa Rica, sera toujours que les animaux ne sentent pas menacés par les visiteurs. D’autre part, comme il est interdit de les nourrir, ils n’envahissent pas non plus notre espace ; les plus curieux nous observent de loin, comme nous avec eux.
  • Colochos a définitivement fait la différence pour ce voyage ; c’est un passionné qui, avec sa bonne humeur caractéristique, nous introduit à l’histoire naturelle de Tortuguero et nous fait découvrir quelques-unes de ces traditions.
  • Un de mes jeux préférés en forêt est de prendre un mètre carré de végétation et de compter le nombre d’espèces, animale ou végétale, que je peux observer… Généralement je fatigue avant de terminer.
Mes tips

Je vous conseille de vous lever très tôt pour échapper au gros de la chaleur tropicale. Buvez en petite quantité mais très souvent (prévoyez du micro pure), lavez vos fruits et vos mains (les lingettes de bébé peuvent être très pratiques) : vous évitez ainsi diarrhées, nausées et maux de tête. L’entrée au parc, valide pour la journée uniquement, et l’observation des tortues s’achètent sur place.

17 Singe araignée à Tortuguero (10)

Mon équipement

17 Singe araignée à Tortuguero (2)

Les indispensables à mettre dans sa valise

  • Mon pantalon / short est une merveille ! Il est adaptable à tous les moments de la journée, aux quantités de moustiques ou de rayons solaires. En tissus spécial il sèche très rapidement et ne donne pas chaud, donc au besoin je le lave le soir et je prends un autre pantalon léger pour le soir.
  • Avec cela je prends quelques débardeurs et une chemise légère à manches longues… Le blanc est à éviter cela attire les insectes ; il faut des chaussures de marche, pas nécessairement montantes, des sandales pour la soirée et une paire de chaussettes pour chaque jour. Pour les tortues il faut prévoir des vêtements sombres.
  • Les sacs poubelles en plastiques sont ce qu’il y a de mieux contre la pluie…Taille jardin pour la cape et taille cuisine pour les affaires dans le sac à dos. Des fois les bottes sont obligatoires pour que les visiteurs n’élargissent pas le sentier : la plupart des prestataires prêtent ou louent sur place ; nous les avons achetées à Siquires, la dernière ville traversée en voiture, et nous les avons laissées à Colochos pour qu’il les donne à quelqu’un qui en aurait besoin. Pensez à prendre des chaussettes hautes pour éviter que les bottes brulent vos mollets.
  • N´hésitez pas à prendre vos jumelles, une lampe frontale, une petite pharmacie et un sac à viande pour le petit plus.

Qui m'aime me suive !

@altaicostarica

L'agence locale

Altaï Costa Rica

Implantée à San Jose, notre agence locale Altaï Costa Rica est spécialiste du voyage actif : randonnez entre jungle et plage au cœur du parc national de Corcovado, à la recherche d'animaux incroyables tels le légendaire Quetzal !
Découvrez Altaï Costa Rica
Altaï Costa Rica

Pas de commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire et interagir avec les autres Altai travellers

Je rejoins la communauté des #Altaitravellers