Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : découvrir un nouvel endroit loin de mes repères habituels m'a rendu vraiment heureux et enthousiaste!

En déplacement professionnel dans le Sud du Vietnam, j’ai choisi de prolonger ce séjour avec mon compère baroudeur Rajeev, afin de nous lancer à la découverte d’une partie du delta du Mekong. Cette zone qui résonne chez tout voyageur comme le jardin agricole du Vietnam, sillonné de canaux, veines liquides alimentant les plantations toute l’année. Une étendue verdoyante grouillant de vie, à terre comme sur l’eau et ponctuant le trajet de ce fleuve mythique de l’asie du sud Est. Bref, une sorte de cafarnaüm flottant qu’il nous tardait de découvrir.

P1060980

Mon itinéraire

Mon programme jour par jour

JOUR 1
Le départ de Saïgon s’effectue en bus, ce moyen de déplacement est très bien développé au Vietnam. Il existe de nombreuses compagnies de bus et le confort comme les tarifs varient fortement. Nous avons quelques heures de route avant d’atteindre notre but du jour: Vinh Long. Nous avons la surprise de découvrir que le bus est équipé de sièges couchettes, le trajet n’en sera que plus confortable.
Arrivés à Vinh Long, nous rejoignons à pied le bord du fleuve. Notre hébergement se trouve de l’autre côté. Le gérant vient nous récupérer à bord de son sampan, bateau traditionnel de la région et nous nous lançons dans la traversée d’un des méandre du Mekong. L’engin est rustique, le moteur capricieux émet des flammèches peu rassurantes, mais la traversée se déroule sans encombre. Installation, poisson grillé du fleuve au repas et nuit dans un bungalow au bord de l’eau compléteront cette première approche du delta.

JOUR 2
Après avoir profité de l’agitation du fleuve devant notre terrasse au petit déjeuner, nous enfourchons nos vélos pour une journée le long des canaux à la découverte de l’ile où nous nous trouvons. Nous pédalons au gré de nos envies le long des cultures d’arbres fruitiers dans de petits chemins que fréquentent les locaux à vélo ou en moto chargées avec un barda qui fait parfois disparaître le conducteur, quand ils ne sont pas plusieurs 🙂
Les pauses sont nombreuses pour capter les scènes de vie qui se jouent devant nous comme pour se reposer du soleil déjà bien haut. Les jus de canne à sucre frais agrémentent ces pauses ethnologiques d’une manière bien appréciables! La journée continue et permet la visite d’un marché et de quelques pagodes traditionnelles. Retour au bungalow et détente au bord de l’eau. Voilà le programme de la soirée.

JOUR 3
Petite balade à pied le long des canaux ce matin en vue de rejoindre le bac. Nous traversons à nouveau le Mekong en compagnie d’une multitude de scooters. Puis direction la gare de bus. Après avoir rusé d’inventivité pour faire comprendre aux chauffeurs notre point d’arrivée désirée. Nous sautons dans un bus direction le sud et la ville de Can Tho, célèbre pour son immense marché flottant. Après être sorti de la ville, nous sommes accueillis par Nam et son fils qui nous conduisent à pied chez eux, au bord d’un petit bras du fleuve, isolée au milieu des palmiers. Un petit jus frais pour fêter notre arrivée et il est temps de partir explorer les bords de canaux à pied. On cultive beaucoup la noix de coco semble t il par ici. Les rencontres sont nombreuses: écoliers, paysans, travailleurs rentrant de la ville en vélo… Pour finir la journée, nous apprenons à fabriquer les nems que nous mangerons ce soir au repas.

JOUR 4
Nous nous levons de bonne heure car un sampan nous attend au pied de la maison, nous montons à bord et remontons le bras de rivière direction le marché flottant. Au fur et à mesure que nous nous rapprochons de Can Tho, le fleuve grossi et l’activité avec. L’arrivée au marché est spectaculaire, ldes dizaines de bateaux sont ancrés au milieu du fleuve, chargés de tout ce que la région peut offrir fruits et légumes dont le petit occidental que je suis ne saurai donner le nom! Au milieu de ces bateaux parqués naviguent de plus petits bateaux, ce sont les locaux qui font leur marché en allant de barque en barque justement… Nous gouttons un bout d’ananas, de pastèque et profitons du spectacle. Nous débarquons ensuite pour prendre un nouveau bus en direction de Ben Tre, à l’embouchure du Mekong. Ce n’est pas très loin en soit mais il nous faudra un bus, une course folle en mototaxi, une traversée en bac, un nouveau bus et une fin de parcours en triporteur afin de rejoindre notre bungalow au milieu des plantations d’ananas et de cocotiers. Ce soir nous apprenons à faire l’omelette locale avec notre hôte et sa famille.

JOUR 5:
Nous explorons les alentours une nouvelle fois à vélo, nous nous perdons volontairement, il n’y a pas d’itinéraire, juste à suivre le gré de nos envies. Une forte musique provient d’une maison au loin. Arrivés sur les lieux, nous sommes invités à célébrer un mariage traditionnel, et quoi de mieux qu’un karaoké en vietnamien pour rendre hommage aux mariés! Nous tombons sur un superbe marché et ponctuons cette matinée par un jus frais et un repos bien mérité dans les hamacs du bar local. Il est temps de plier bagage et de rentrer sur Saïgon après cette courte mais belle immersion au coeur du delta.

Mes activités

P1070030

Pédaler à vélo

Le vélo est le moyen de déplacement terrestre idéal pour découvrir les îles, les bords de canaux et surtout aller à la rencontre des gens. Les petits chemins de terres sont les artères terrestres du Mekong, c’est ici que l’on rencontre les habitants, soit sur le chemin lui même, en train de marcher, de pédaler ou d’avancer péniblement avec leur moto, soit en passant devant leur maison ou leur champ. Les pistes sont innombrables tout comme les itinéraires possibles qu’elles recèlent.

P1060990

Développer sa curiosité sur les marchés

Voilà une activité primordiale dans cette zone. Les marchés y sont nombreux et variés. On y trouve de tout, tout le temps!
Qu’ils soient terrestres ou flottant, ces lieux rassemblent et grouillent de vie donnant lieu à des découvertes culinaires et à des scènes de vie que seul le delta semble réserver. On en prend plein les yeux et les papilles!

Mes coups de coeur

78731820_10156249770867757_1376260980819886080_n

Authentique, aquatique et atypique

  • Rencontres locales et nuit chez l'habitant : Sur l’ensemble des ilots, nous avons passé des nuits chez l’habitant mémorables. Les chambres sont confortables, souvent au coeur des maisons, et le partage est là : préparation des repas, visite chez les voisins, conseils sur la suite du voyage et les lieux à découvrir.
 
  • Des modes de transport variés : Que ce soit en bus, en moto taxi, en sampan, en triporteur, en vélo ou à pied, tous les moyens sont bons pour arpenter la zone. Evidemment, sur les longues distances les moyens motorisés sont indispensables mais pour explorer les ilots, rien ne vaut un mode de déplacement doux comme la marche ou le vélo qui nous a permis une immersion des plus agréable.
 
  • Une immersion dans la culture asiatique :Du bouillonnement de Saïgon au calme des canaux du Mekong avec sa nature luxuriante. L'immersion culturelle est totale et la coupure immédiate. Les codes changent, on prend le temps de flâner, on apprend à faire la sieste dans les hamacs l'après midi avec les locaux, à manger des mets raffinés avec des baguettes dans de petites échoppes dans la rue, à appréhender les influences multiples qui marquent les pagodes et autres lieux de culte et quoi de mieux pour finir l'immersion qu'un massage dont la culture asiatique a le secret...
Mes tips

  • Se laisser guider par son instinct et sa curiosité vous permettra de découvrir des gouts nouveaux, de faire des rencontres authentiques et de lâcher prise avec nos repères occidentaux pour profiter davantage encore du voyage.
  • En ville: petit dicton que je me suis écris à force d’attendre ce qui me semblait être le bon moment avant de franchir une rue à pied:
    « Quand tu traverses une rue, ne fais pas attention à la cohue, les scooters de tous côtés, ne doivent pas t’empêcher d’avancer…

Mon équipement

79353109_10220029208256397_3156614298986348544_o

Les indispensables à mettre dans sa valise

  • Le chapeau pointu en feuille de palmier n’est pas un accessoire de mode, il est vraiment utile et conseillé pour se protéger du soleil qui tape.
  • Des vêtements légers et respirant permettant d’être à l’aise et de ne pas avoir trop chaud lors de nos balades à pied ou en vélo.
  • Un petit guide de traduction franco vietnamien pour tenter d’échanger plus qu’un sourire avec les locaux qu’on croisera. Ou alors faire des cours de mime avant de partir!
"Le buffle attaché n'aime pas le buffle qui broute..."

L'agence locale

Altaï Vietnam

Implantée à Nha Trang, notre agence locale est spécialisée dans l’organisation de voyages d'aventure au Vietnam. Hoang et son équipe vous préparent des voyages sur-mesure pour découvrir les trésors de ce pays !
Voir le site de l'agence locale »
Altaï Vietnam
Je rejoins la communauté des #Altaitravellers