Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : heureuse

On est parti à deux, en voyage liberté dans l’archipel luxuriant des Açores. L’île que je garde le plus en mémoire ? Pico, dite « l’île grise ». C’est l’un des meilleurs spots au monde pour observer les cétacés. Le mois de juin est une période particulièrement propice pour aller à leur rencontre et surtout… c’est la période des bébés !

observation-dauphins-acores

Faune et Flore

02 Spot dauphins de risso (37)

Aquatique, grandiose, passionnante

Lajes do Pico, LE spot d’où partent les bateaux pour observer les baleines. Avant de partir en mer, nous avons profité d’une petite formation sur le comportement et les chants des différents cétacés. Des explications intéressantes, dispensées par des océanologues, qui nous ont permis d’apprécier pleinement l’observation des cétacés.

Une fois la partie théorique finie, nous avons embarqué sur un zodiac, direction le large. Depuis une vigie, un membre de l’équipe traquait aux jumelles des souffles, indices de la présence de baleines. L’observation s’est faite dans le respect des animaux. Le skipper tenait toujours une grande distance entre eux et nous et coupait les moteurs quand on s’approchait. Nous flottions alors, silencieux.

Ce jour-là, nous avons eu une chance énorme, nous avons observé 5 espèces de cétacés différentes :

Le cachalot

Le cachalot est l’animal des records. Il est le plus grand cétacé à dents (odontocètes), mesurant jusqu’à 20 mètres de long pour près de 57 tonnes. Il est l’animal qui plonge le plus longtemps et le plus profondément au monde. Il peut en effet atteindre les profondeurs abyssales allant jusqu’à 2 000 mètres de profondeur et peut rester presque 2 heures en apnée. Dans les fonds marins, il chasse une créature abyssale et mythique : le calamar géant, qu’il repère grâce à un système d’écholocation ultra-perfectionné. Ce dernier a inspiré les systèmes de sonars des sous-marins.

La forme rectangulaire de sa tête le distingue des autres cétacés, notamment des baleines à fanon (mysticètes), dont la tête est généralement allongée.

Le cachalot a été chassé pendant des décennies et a alimenté craintes et légendes. Il a notamment inspiré le personnage de Moby Dick, d’Hermann Melville et Monstro dans le dessin animé Pinocchio.

Nous avons eu la chance d’observer plusieurs cachalots ce jour-là, essentiellement des femelles dont une qui allaitait son baleineau. Une fois le repas donné, nous l’avons vu sonder, nous laissant en baby-sitting son petit qui devait déjà peser quelques tonnes… On a alors pu voir le baleineau faire du slapping pour appeler les autres membres du groupe, des sauts en l’air, révélant tout son petit (énorme) corps. Un régal !

Le Rorqual commun

Le rorqual commun est le deuxième plus grand mammifère marin de la planète après la baleine bleue. Il peut atteindre 27 mètres de longueur pour environ 45 tonnes. On le trouve dans tous les océans du monde.

Rorqual boréal

Le rorqual boréal est le troisième plus grand cétacé au monde. Rapide, il peut atteindre la vitesse de 50 km/h sur de courtes distances. On le retrouve partout dans le monde, mais ses domaines de prédilection sont la haute mer et les profondeurs.

Le dauphin de Risso

Il est le premier mammifère marin que nous avons observé ce jour-là. Il est très reconnaissable par la forme de sa tête légèrement rectangulaire et surtout sa couleur qui tend à blanchir au fur et à mesure des années. Les jeunes naissent entièrement gris, mais en tant qu’animal territorial et bagarreur, les cicatrices de leurs combats finissent pas avoir raison de leur couleur grise pour laisser place au blanc.

Nous avons vu un grand banc de dauphins de Risso ce jour-là, de près, distinguant parfaitement leurs milliers de cicatrices.

Le dauphin commun

Le dauphin commun à bec court est facilement observable aux Açores. Nous avons eu la chance d’être rattrapé par un large banc de près d’une centaine d’individus. Curieux et sociables, certains jouaient avec notre embarcation, passant sous le zodiac (moteur coupé), sortant la tête à la vertical (spy-hopping) pour mieux nous observer. Une mère et son dolphineau, âgé de seulement quelques heures, ont joué avec le bateau nous permettant de nous émerveiller de ce bébé déjà joueur et éveillé.

Mon équipement

06 Spot dauphins communs (28)

Les indispensables à mettre dans sa valise

  • Une Gore-tex contre le froid et le vent sur le bateau
  • Des lunettes de soleil
  • Une casquette
  • Des jumelles
Je rejoins la communauté des #Altaitravellers