Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : étonné par la diversité des déserts et des teintes du sable et des roches en fonction des lieux, de l’heure du jour… et de la nuit.

Avant de partir pour la Jordanie, ma seule connaissance du pays se limitait, comme beaucoup, au monument du Tésor, à Petra, vu dans le film « Indiana Jones » et à quelques images du Wadi Rum mais sans le situer particulièrement en Jordanie (film « Lawrence d’Arabie » et lectures diverses).
Donc envie de voir ce monument sculpté dans la roche et de marcher dans le désert…

Un tour du royaume de Jordanie effectué en 10 jours avec une priorité donnée à la randonnée dans les sites naturels et le désert: Amman, Jerash, Dana, Petra, le Wadi Rum et le Wadi Araba.

pjvac_wadi araba_j4 (50)

Mon itinéraire

Mon programme jour par jour

Arrivée à Amman, la capitale du pays. Contrastes entre des « malls » commerciaux ultra modernes et le centre historique où les monuments romains sont entourés des souks animés. La population y effectue ses achats du quotidien. Des odeurs, des couleurs… les magasins de djellabas pour femme, de chichas (pipe à eau orientale), les étales de fruits et légumes, les pâtisseries orientales, les klaxons des taxis… une effervescence incitant  à la découverte. Retour à l’hôtel en taxi. Le chauffeur apprenant que nous sommes français nous invite à boire un thé sur la route.

Aller-retour à la journée pour visiter la cité gréco-romaine de Jerash. Monuments bien conservés et colonnades blanches, entourés de la ville et des collines boisées du nord du pays. Un peu de vert avant le sud.

Direction ensuite la réserve naturelle de Dana et la descente, à pied, du canyon du wadi (rivière) Ghuweir. Depuis le vaste plateau rocailleux précédant la randonnée, impossible d’imaginer cette merveilleuse fracture. Nous plongeons (au sens figuré !) enfin dans ce canyon tantôt large, tantôt étroit de quelques mètres. Les hautes falaises ocre apportent un peu d’ombre. Puis se succèdent des vasques d’eau claire, propices au rafraîchissement, nous avons le choix d’y patauger ou de les contourner. Vers la fin du canyon, un véritable jardin suspendu nous surplombe, palmiers, plantes grasses… Etonnant !

La mythique cité de Petra nous attend. 8h du matin, et il y a déjà du monde effectivement au visitor center où nous achetons les billets d’entrée. Le guide nous explique beaucoup de choses sur ce début d’itinéraire et sa blague fonctionne : à un moment, il nous fait nous retourner pour soit disant admirer les rochers… beau mais sans plus… Puis nous nous re-retournons pour apercevoir… le Khazneh (le Trésor), enfin, un morceau du monument, coincés que nous sommes dans cette partie étroite du siq (défilé). Bien vu, très belle surprise ! Ca y est, nous sommes dans les pas d’Harrison Ford dans Indiana Jones… Nous passons ensuite sous ce monument, nous longeons le théâtre, les tombes royales… et nous filons vers le Deir (le Monastère) et ses 800 marches. On a arrêté de compter vers  400.  Pas mal d’y arriver assez tôt car nous ne sommes pas nombreux. La traversée jusqu’à Little Petra est plus sauvage et nous ne croisons que quelques marcheurs. Vues plongeantes sur le wadi Araba et Israël, au loin, dans la brume de chaleur. Le lendemain, un autre itinéraire complètement différent nous emmène sur le Haut Lieu des sacrifices et un canyon peu fréquenté… Les Nabatéens ont construit une cité rose immense qui mérite d’y passer du temps. Le site est incroyable et il est possible de s’extraire de la partie la plus touristique autour du Khazneh. La magie de Petra opère !

Nous poursuivons notre périple plein sud. Depuis la « desert highway », les étendues rocailleuses laissent progressivement la place au sable et à des dos d’éléphants géants, les falaises de grès, typiques du désert du Wadi Rum. Rando de 3 jours au rythme de nos chameaux. Repas copieux le midi à l’ombre d’une falaise… thé en arrivant au bivouac… Sourires et chants de notre équipe bédouine autour du feu… Dunes de sable rouge, or du couché du soleil, le grès est ocre, puis jaune, puis brun… le soleil se couche… Nous montons la tente au cas où mais nous installons nos matelas un peu plus loin au creux d’une dune… nuit aux mille étoiles. Silence.

Le Wadi Araba est encore plus aride et plus coloré que le Wadi Rum. Encore plus sauvage et moins fréquenté aussi. Long canyon suivi pendant plusieurs heures de marche, dunes de sable, plateaux aux concrétions de roche claire… et la « vallée arc-en-ciel » qui porte bien son nom. L’eau et le vent se sont unis pour mettre à jour les grains des rochers pigmentés par l’oxydation du fer, du manganèse… rouge, orange, jaune, violet, noir…  Ah, ne pas oublier le buffet du dîner, organisé chaque soir par Youssef… Départ en forme le lendemain grâce à nos « batteries » rechargées à bloc.

Mes activités

pjvac_wadi araba_j5_vac (74)

Randonnée

Petit pays mais qui possède des réserves naturelles et un désert ou plutôt des déserts variés. Paradis du trekkeur amateur d’Histoire.

petra_deir (10)

Visites culturelles

Un pays à la croisée de plusieurs civilisations donc une histoire riche. Des sites nabatéens, gréco-romains, romains, du Moyen-Age…

Mes coups de coeur

wadi ghweir

Contrastes, Sable, Histoire

  • Petra : j’y suis retourné 3 fois depuis ce 1er voyage… je ne m’en lasse pas. Encore des chemins et des monuments à y découvrir…
  • Le Wadi Rum, toute une ambiance : ses falaises immenses, la vue sur le désert depuis une haute dune ou monté sur une boule de grès. L’organisation de l’équipe bédouine, attentive et discrète. Chanter et plaisanter avec le guide… Le thé autour du feu, au bivouac…
  • La Vallée arc-en-ciel : on s’y attend, on s’y prépare mais la réalité dépasse la fiction… Un film sans trucages, des formes et des couleurs de OUF ! Et changeantes selon les heures.
  • Fumer la « chicha » (pipe à eau orientale) le soir en ville dans un bar. Parler avec les Jordaniens, souriants et curieux.
  • Les « maamouls », pâtisserie orientale : petit gâteau rond, sablé et fourré aux dattes. Il en existe de différents goûts (dattes, pistaches…) et plusieurs catégories… goûter pour comparer avant d’acheter. Tu les vois en vitrine, tu prends déjà 3 kg. Mais c’est si boooon !!!!

Faune et Flore

petra_lezard bleu

Colorée, discrète et improbable

Les animaux et plantes de votre voyage : peu d’animaux vus mais il faut être curieux et attentif :

  • Agame bleu (petit lézard du désert) : vif mais bien visible car le bleu contraste avec l’ocre des roches ou du sable.
  • Traces dans le sable à identifier : scarabées, lézards, serpent, fennecs…

Plantes vues : oliviers dans le nord, lauriers roses et palmiers accrochés aux parois des canyons, « melon » du désert, espèce de courge poussant dans le sable, la plante « savon » des bédouins (qui mousse lorsqu’on l’écrase dans les mains).

Mon équipement

wadi rum_trek (12)

Les indispensables à mettre dans sa valise

  • Vêtements amples et souples
  • Chemise à manches longue en coton (agréable sur la peau et séchant rapidement par climat sec)
  • « chèche » (bande de tissu) : protection idéale contre le soleil, le sable…
  • Lunettes de soleil (catégorie 3 minimum)
  • Sandales (pour les visites, marcher dans le sable et le soir après la rando)
  • Chaussures de marche (tiges basses mais bonne semelle)
  • « camel bag » (poche à eau) + petite gourde (1L) : pratique pour alterner le traitement de l’eau et avoir assez pour boire dans la journée dans le désert. Et boire, boire…
  • Pastilles (ou liquide) purifiante pour l’eau en trek (type micropur forte)
  • Appareil photo + protection contre le sable (poche étanche + filtre sur l’objectif)
« Va au désert, non pour fuir la vie mais pour l'y trouver. » - Proverbe Touareg

L'agence locale

Altaï Jordan

Depuis la capitale Amman, nous organisons des voyages nature et aventure à travers les plus beaux sites de la Jordanie : de Petra au désert du Wadi Rum en passant par la vallée de Dana et des canyons cachés, laissez-vous transporter par le charme de ce pays préservé!
Découvrez le site Altaï Jordan >>
Altaï Jordan

Pas de commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire et interagir avec les autres Altai travellers

Je rejoins la communauté des #Altaitravellers