Partager

Pourquoi ce spot ?

Mon humeur : Gratitude et Fascination

Je suis partie en reconnaissance terrain pour 8 jours entre Naples et la Côte Amalfitaine en Italie, le tout en randonnant.
A la découverte des plus beaux sentiers et villages de la côte, mais aussi des spécialités culinaires… Bah quoi le voyage passe aussi par les papilles 😉
Ce voyage m’a réservé comme toujours de très belle surprises et émotions qui resteront gravées pour toujours !

IMG_0001

Mon itinéraire

Mon programme jour par jour

  • Jour 1: Arrivée à Naples en début d’après-midi. Direction le centre pour retrouver Barbara, guide Altaï Italia et ma coéquipière pour les jours à venir 🙂 Le soir on s’accorde une petite (grosse) pizza dans une des pizzeria les plus réputée et bonne de la ville, histoire de se mettre en jambe (en estomac) pour la semaine qui nous attend.
  • Jour 2: Réveil de bonne heure ce matin, un transfert nous attend pour rejoindre le Vésuvio, connu comme l’un des volcans les plus dangereux au monde.
    Petite ascension du volcan pour atteindre le cratère et admirer la vue sur Naples, que nous sommes déjà reparties pour aller visiter Pompéi. Nous avons passé l’après-midi à arpenter ce site en compagnie de Alberto guide sur le site. Je vous recommande vraiment un guide pour comprendre les vestiges et mystères. Puis direction Agerola en fin de journée, petit village sur les hauteurs loin de la foule et surtout à la fraîche.
  • Jour 3: Aujourd’hui on devait partir pour les Monti Lattari, mais soucis de transport, on a opté pour notre plan B “Le sentiers des Dieux”, et quel plan B ! Barbara m’avait prévenu que j’aurai peut-être souffert un peu de vertige en optant pour les balcons du hauts moins fréquentés. Le sublime paysage de la côte avec ces falaises abruptes, ces cultures en terrasse et ces jolis villages suspendus m’ont fait perdre toute notion du vide… C’est ainsi que nous avons relié Agerola à Positano. Petit bourg encaissé dans la montagne, avec ses maisons multicolores descendant vers la mer est assez prisé pendant la saison, c’est pourquoi nous avons préféré faire deux trois longueurs en mer plutôt que de piétiner dans les ruelles, on avait assez marché pour la journée 😉
  • Jour 4: Au départ de Amalfi direction “La valle delle Ferriere”, “La valle dei Mulini” et Ravello. C’est incroyable comme le paysage est totalement différent de qu’on avait pu voir jusqu’à présent. Le chemin est bordé de torrents et de cascades, on passe à travers une forêt verdoyante et de sublimes terrasses de citronniers et figuiers. Un parcours qui nous emmène à Ravello, petit village perché avec encore une fois une vue magnifique. On prend le temps de se reposer et de manger. Barbara me fait goûter à ma première vraie sfogliatella napoletana qui déborde de ricotta de tous les côtés, c’est bon, très bon mais après la première bouchée je me demande comment je vais finir la randonnée! On est finalement reparties, cap sur Atrani, 550 mètres de dénivelé négatif dans des escaliers. Ne me demandez pas le nombre exacte de marches, j’ai préféré oublier ! Après une bonne heure, on arrive à la plage d’Atrani où on troque nos affaires de randonnée pour nos maillots de bain. On nage quelques mètres dans une eau cristalline, Barbara s’arrête et me dit “regarde derrière toi” je me retourne je lève la tête et j’ai en effet vue sur notre parcours de la journée, quelle satisfaction !
  • Jour 5: Les Monti Lattari cette fois ci c’est la bonne. Le temps est un peu capricieux ce matin, on alterne entre soleil, brume, brouillard… Barbara est confiante et me motive en me disant qu’en haut la vue est juste WAOUH. Le sentier n’a encore une fois rien à voir avec les jours précédents et c’est très dépaysant. Après deux heures de marche intense on est en haut et là … Grosse blague: la vue est très dégagée sur l’intérieur du pays mais un épais brouillard s’est installé sur la côte. On se laisse pas abattre, on continue encore un peu notre ascension sur un autre mont pour rejoindre le spot pique nique. Et une heure plus tard nous voilà assises à admirer la vue dégagée sur la côte tout en savourant les produits locaux.
  • Jour 6: Ce matin Giuseppe est venu nous chercher pour nous emmener au port d’Almafi où nous allons prendre un bateau pour l’île de Capri. On a souvent l’image de l’île prisée par la Jet Set, et pourtant elle réserve encore pleins de belles surprises cachées. On s’est vite éloignées du port, de la place centrale, et nous sommes parties pour le point culminant de l’île pour passer sur le versant ouest. Après une belle petite ascension, une rincée mémorable et un pique nique dans une grotte perdue, j’ai décidé qu’il nous fallait un peu de réconfort. Petit détour par le meilleur glacier de l’île, qui entre autre cuit et moule le cône devant nos yeux, je salive rien qu’en y repensant… Petit plongeon à la plage, avant de reprendre le bateau pour Naples.
  • Jour 7: Aujourd’hui c’est chacune de notre côté, Barbara part pour l’île de Procida, et je rejoins Sorrento pour faire une randonnée dont je me souviendrais longtemps. 15 minutes de métro, 1h00 de train, 30 minutes de taxi, estimation de 5h00 de marche, je me dis qu’elle a intérêt d’envoyer cette randonnée.
    Au départ, je croise le chemin de Alessandro qui a un petit restaurant ici, il me demande mon programme de la journée, je lui explique donc mon plan et il me répond dans un dialecte que j’ai du mal à comprendre “Donc si je résume, tu pars par ce sentier que tu n’as jamais emprunté, dans le sens que personne ne fait, seule, et par cette chaleur?” Très rassurant, grazie Alessandro ahaha!
    J’avais décidé de laisser le GPS à Barbara, je m’étais dit que la carte suffirait puis il y a toujours le balisage. C’était sans compter que ce dernier était très pauvre, voir inexistant parfois. Ce n’est pas mon genre, mais au bout d’une heure j’en avais franchement marre, marre de me tromper, marre de faire demi-tour, marre de ralonger une randonnée qui était déjà en soi assez longue. Je suis dans des hautes herbes je me demande si je me suis pas encore trompée (et aussi ce que je fais là) j’avance et là … Émerge de nulle part l’île de Capri. Non seulement la vue était si belle que j’en ai vite oublié les premières galères, mais ça voulait surtout dire que j’étais sur le bon chemin ahahah!
    Prochain objectif rejoindre le phare de Punta Campanella, au bout d’une heure je commençais déjà à l’apercevoir en contre-bas, 45 minutes plus tard je posais mon téléphone sur un cailloux en mode retardateur pour immortaliser ce moment 😉
    Maintenant il me reste à boucler la boucle et ceci en plein soleil, il n’y a pas un brin d’ombre sur cette fin de randonnée et il est 13h00 ! Après environ 4h30 de marche j’étais assise à une table dans le restaurant de Alessandro avec un verre de Limoncello à la main, c’est la tradition selon lui 😉
    Petite escapade à Sorrento et surtout à Marina Grande, pour le traditionnel plongeon avant de rentrer à Naples.
  • Jour 8 : Ciao Napoli, tu m’as épuisé mais tu es si magique et magnifique. On se revoit vite pour une pizza 🙂

 

Mon itinéraire en détail ici !

Mes coups de coeur

IMG_9425

Beauté des paysages, gastronomie, partage

  • Sans aucun doute la randonnée vers Punta Campanella du jour 7 Ça été l'ascenseur émotionnel sur cette randonnée, mais qu’est ce que c’était beau !
  • La gastronomie ! Je le dis toujours, en Italie on est jamais déçu quant à la nourriture, mais qu’est ce que j’ai bien mangé: pizza, mozzarella en tout genre, sfogliatella, baba, taralli napoletani...Ps: avec Barbara on a aussi bien aimé le vin napolitain et le limoncello, mais chut !
  • Comme toujours j’adore me retrouver seule, mais j’adore aussi partager ces expériences de voyages. C’était la première fois que je partais en voyage reco avec Barbara, et j’ai vite compris pourquoi les clients l’adorait autant. Son accent chantant, sa bonne humeur légendaire, son amour pour son pays, un sacré combo gagnant ;) Ce voyage n'aurait pas été le même sans elle !

Mon équipement

IMG_9602

Les indispensables à mettre dans sa valise

Au mois de septembre il fait encore très chaud sur la côte amalfitaine, enfin si tu enlève ma journée de brouillard sur les Monti Lattari et la pluie de Capri 😉

  • C’est pourquoi je vous recommande des affaires techniques légères et respirantes
  • Crème solaire, casquettes ou buff sont de rigueur.
  • De bonnes chaussures et éventuellement des bâtons pour amortir les nombreuses marches en descente.
  • Et bien entendu vous l’aurez compris le long de mon récit: un maillot de bain et des tongues pour les fins de randos 😉

 

Voir Naples et mourir

L'agence locale

Altaï Italia

Pagayer sur le lac de Côme, pédaler à travers les vignes de Toscane, randonnez entre les villages colorés des Cinque Terre ou sur la côte amalfitaine... originaire des Pouilles dans le Sud de l'Italie, notre experte locale Aurore vous concocte des voyages d'aventures pour explorer les régions de son magnifique pays !
Découvrir le site Altaï Italia
Altaï Italia
Je rejoins la communauté des #Altaitravellers